Penser positif pour mettre dans le mille

14 août, 2008

(0) Commentaire

A l’entraînement un boitier électronique aide les Français à gérer le Stress.


Libération - 14 Août 2008 - en direct de Pékin

Tir à l’arc • A l’entraînement un boîtier électronique aide les Français à gérer le stress.

Médaillée de bronze par équipe lundi, Bérengère Schuh (24 ans) disputait ce matin les huitièmes de finale du tournoi féminin de tir à l’arc. Cette année, Bérengère Schuh est devenue championne d’Europe. Romain Girouille, éliminé hier au premier tour, pointe lui, dans le top5 mondial. «En termes de densité au meilleur niveau, c’est sans conteste notre meilleure saison», souligne Marc Dellenbach, entraîneur national de l’équipe de tir à l’arc. Une concurrence interne irrespirable et des doses de travail épouvantables permettent aux Coréens de dominer outrageusement la discipline. Et si la bonne tenue des Français sur la scène internationale s’expliquait par l’utilisation, à l’entraînement, depuis le mois de septembre d’un boîtier pas plus gros qu’un lecteur MP3, relié à l’oreille via une électrode. «Un appareil de biofeedback, venu du monde médical, qui mesure la variabilité de la fréquence cardiaque, donc l’émotivité du tireur», explique Marc Dellenbach. Un système de diodes lumineuses sur le boîtier indique les évolutions de la fréquence cardiaque. Rouge : trop stressé ; bleu : on se calme ; vert : on est proche de la «zénitude» indispensable pour décocher sa flèche.

« Détachement » . «L’idée, c’est d’avoir un retour objectif sur la variabilité de la fréquence cardiaque, les sportifs ont parfois des sensations altérées. Ça fait un peu office de détecteur de mensonges sur son état émotionnel», assure Marc Dellenbach. Le système, d’abord utilisé par les golfeurs, a été introduit dans le tir à l’arc par Frédéric Lecomte, coach en management de la performance. «Il permet aux tireurs de mieux se connaître, de rectifier leur attitude s’il y a trop de stress ou de détachement, poursuit l’entraîneur des Bleus. Même si l’appareil est interdit en compétition, ils savent quand ils sont dans le rouge, ça leur permet de remettre les choses en place

Sophrologie. Au-delà du diagnostic immédiat qu’il livre sur le stress, le système permet de mesurer les effets des techniques destinées à le faire baisser (techniques de respiration, sophrologie, préparation mentale). De s’affûter le mental à coups de séance de «musculation émotionnelle» . De mettre en place des routines: une série de gestes ou d’attitudes que l’archer répétera avant, pendant et après le tir en compétition pour «être tout le temps dans le vert». Et de trouver les pensées positives qui font baisser la fréquence cardiaque. A quoi pense Bérengère Schuh avant de tirer ? «A ma nièce Lina, 18 mois. On a découvert que c’était ça, ma pensée positive

Envoyé spécial à Pékin • G.Dh.

Situations types

9 juin, 2005

(0) Commentaire

 Quelques situations où la cohérence physiologique aide au golf

  • la pré-routine avant la frappe
  • la routine après le coup
  • l’anxiété générée pour un coup particulier ou pour un trou particulier
  • le stress avant un grand tournoi
  • l’apprentissage d’un coup de golf ou d’un nouveau swing
  • la frustration d’avoir manqué un coup ou une situation pénalisante
  • la déception émotive et l’impression d’avoir manqué un trou ou fait une mauvaise partie
  • lorsque vous souffrez de « yips » ou avez des tics nerveux
  • si vous devez faire le discours du vainqueur

admin

Le rôle du système nerveux autonome

8 juin, 2005

(0) Commentaire

Le système nerveux parasympathique s’apparente à la pédale de frein de votre automobile alors que le système sympathique s’apparente lui à la pédale d’accélérateur. Mieux l’on synchronise ces deux systèmes, plus facile avance votre véhicule.

 

The image “http://photos1.blogger.com/img/229/3946/320/rozman2.jpg” cannot be displayed, because it contains errors.

 

admin

L’utilité de l’indicateur VRC au Golf

6 juin, 2005

(0) Commentaire

La synchronisation des branches nerveuses parasympathiques et sympathiques

Le développement récent des systèmes de feedback de la VRC est une avancée prometteuse dans le domaine des technologies de biofeedback. De manière spécifique, le feedback de la VRC permet de visualiser en même temps l’activité et la synchronisation des branches sympathiques et parasympathiques du système nerveux autonome. Rappelons aux néophytes que le système nerveux parasympathique s’apparente à la pédale de frein de votre automobile alors que le système sympathique s’apparente lui à la pédale d’accélérateur. Mieux l’on synchronise ces deux systèmes, plus facile avance votre véhicule. Le feedback de la VRC est qu’il est le principal reflet des changements psycho émotionnels et de leurs actions sur le comportement. Il permet des interventions efficaces dans la compréhension des interactions entre le cerveau émotionnel et la physiologie. Il stabilise les émotions et possède une action concrète pour la réduction efficace du stress et de l’anxiété.

Quel rapport avec le Sport ?

Les mouvements de la VRC, d’après les dernières recherches, ont démontré qu’ils sont particulièrement sensibles aux changements d’état émotionnel. Les émotions positives et négatives ont une influence très importante sur les modèles du rythme cardiaque, eux-mêmes totalement indépendants de la fréquence cardiaque. Lorsqu’on visualise les effets des émotions négatives, la VRC représente des rythmes cardiaques erratiques et désordonnés. Çà indique, dans une instantanéité remarquable, une désynchronisation entre les actions réciproques des branches sympa. et para. du système nerveux autonome. Dans le cas d’émission d’émotions positives telles que la compassion, l’amour, l’affection, le comportement cardiaque devient régulier et cohérent, reflétant une synchronisation entre les deux branches du SNA (Système Nerveux Autonome).

Conséquences appliquées au Golf !

Si vous êtes joueur de golf vous vous êtes certainement retrouvés devant le dilemme suivant : comment je peux réussir à jouer aussi parfaitement sur le parcours qu’au practice ? Aujourd’hui je vous donne une réponse rapide, la démonstration physiologique de la méthode employée sera écrite les jours à venir. Lorsque vous êtes sur le practice de golf, vous n’avez pas de pression particulière, enchaînement de coups, coups manqués, coups réussis, coups moyens…. Ceci favorise des échanges favorables des deux branches du SNA. L’enchaînement des bons coups se produit de plus en plus facilement, les coups deviennent eux mêmes plus précis, il y a progression. Plus de fluidité, plus de synchronisation, plus de distance … tout va bien. Mais sur le parcours, ce n’est pas la même histoire. N’avez-vous jamais évoqué une certaine réticence, par exemple, sur le Par 3 numéro 5 en vous disant, ce trou là je ne l’aime pas ! Résultats, il vous est impossible d’y faire un bon score. Ne vous inquiétez pas plus, c’est normal lorsqu’on comprend le système. En vous bloquant sur ce trou vous émettez instantanément une désynchronisation du système SNA en produisant un surplus d’hormones du stress. Par définition, le stress est une différence d’appréciation entre la réalité et les capacités à résoudre la situation. La désynchronisation entraîne instantanément des troubles souvent imperceptibles sur la synchronisation, la fluidité, la rapidité de votre swing. Si vous avez toujours la même appréhension sur ce fameux Par 3 n°5 vous obtiendrez statistiquement toujours de faibles résultats. N’oubliez pas que le golf est le sport des lois contraires. Pour compenser la trajectoire de balle qui part de gauche à droite en slice vous allez certainement vous placer un peu plus à gauche sur votre alignement, provoquant à coup sûr une balle qui part avec encore plus d’effet latéral.

admin

La Variabilité de la fréquence cardiaque et sa mesure

6 juin, 2005

(0) Commentaire

La Variabilité du Rythme Cardiaque (VRC)

La Variabilité du Rythme Cardiaque (VRC) représente les variations naturelles du coeur: pulsation par pulsation. L’analyse de cette VRC est un moyen simple et efficace de mesurer l’activité neuro-cardiaque, reflet des interactions coeur-cerveau et des mouvements du système nerveux autonome. La VRC est enregistrée d’une manière identique à l’électrocardiogramme (ou ECG), grâce à des électrodes placées sur le torse. Elle peut également l’être par l’enregistrement des ondes du coeur grâce à une sonde optique pléthysmographique. Cet enregistrement de type ECG a l’avantage d’être moins exposée aux interactions externes. L’enregistrement par ondes d’impulsions permet une exploitation de données utilisables pour des applications et comme il ne requière pas d’électrodes possède un aspect plus pratique, adaptable à de nombreuses conditions.

 

 

La variabilité cardiaque est la différence mesurée entre chaque battement.
    

admin